Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

La boxe chinoise, un élément essentiel du Kung-Fu

Le terme chinois Sanda signifie « combat libre » et associe les techniques de la boxe chinoise (pieds, poings) aux techniques de lutte chinoise (projections). . Il se pratique en complément des Taolu afin de mettre en pratique les techniques servant de bases aux arts martiaux chinois. 

A l'origine, le Sanda a été développé par l'armée Chinoise en 1924 afin de limiter les pertes lors de combats au corps à corps. En effet, sous l'influence des cadres soviétiques, les chinois ont fini par codifier des méthodes d'entrainement au combat rapproché.

Puis au fil des années, les autorités chinoises ont fait évoluer la pratique vers quelque chose de beaucoup plus sportif avec notamment la codification de 4 catégories d'attaques : les coups de pieds, coups de poings, saisies et projections. 

Cette discipline peut se pratiquer de deux manières différentes en compétition:

- Le sanda Light ou "Qingda" : les coups de ne sont pas portés à pleine puissance et les K.O sont strictement interdits. Ceci se pratique notamment chez les jeunes pour leur permettre un apprentissage sans se blesser ni se faire peur. 

- Le Sanda : Les coups sont portés à pleine puissance et les K.O sont autorisés.  

Lors de ces cours avec Ali Hamou (5ème Duan), vous aurez l'occasion de travailler votre condition physique en perfectionnant force, vitesse, précision, puissance et endurance avec des partenaires ou sur des sacs de frappes, paos ... Vous aurez également la possibilité de découvrir des aspects uniques de cette boxe comme la lutte chinoise ("Shuai Jiao") ou le combat à mains nues ("Shou Bo"). 

 

Ce sport est ouvert à tous les niveaux et à toutes les personnes, n'hésitez pas à venir essayer.